J’aime, j’aime pas

J’aime, j’aime, j’aime. J’aime l’amour. A m’en faire mal parfois.
J’aime ces lames de fond qui m’emmènent au fond des choses,
là où se love la douceur et la candeur, là où se cachent les peurs qui me limitent,
là où se tapit ce petit bout de moi derrière lequel je cours
sans jamais vraiment vouloir le rattraper.
J’aime respirer.
J’aime la sensualité de la lenteur.
Je n’aime pas me forcer.
J’aime la nostalgie. Je n’y peux rien, je suis comme ça.
J’aime les coquelicots qui ponctuent les bords des routes en été. Je n’aime pas les cueillir.
Ils meurent dans l’heure. Même si on les arrose.
J’aime regarder les gens dans les yeux. Paraît qu’on y voit leur âme.
J’y vois juste qui ils sont.
J’aime les débuts. Je n’aime pas les nuances. Enfin, pas trop.
J’aime les enthousiasmes, les exubérances, les fêlures, les excès d’être.
J’aime baiser. Et j’aime faire l’amour. J’aime savoir que
plus je pratique l’un, plus en réalité je vis l’autre.
J’aime paresser, contempler, observer.  
Je n’aime pas le Requiem de Mozart.
J’aime prendre le temps, me surprendre, me découvrir.
J’aime les cartes. Je n’aime pas Descartes.
J’aime l’odeur de la terre après un orage d’été.
Et celle de l’herbe fraîchement tondue.
Je n’aime pas les choux de Bruxelles.
J’aime m’endormir sur les toits en Provence, la nuit, pour respirer l’odeur des pins,
le bruit du ressac, et parler avec les étoiles.
J’aime l’aube du monde, le crépuscule du matin, le champ des possibles.
Je n’aime pas ce qu’on met derrière le mot Dieu.
Mais j’aime sentir le divin à l’intérieur de moi.
Je n’aime pas les tiroirs. Et encore moins les cases.
Je n’aime pas les conventions, les convenances, l’ordre établi
qui ne supporte pas d’être bousculé.
J’aime sentir dans le désordre apparent un semblant de continuité. Et de cohérence. 
Je n’aime pas finir les choses, mais j’aime savoir qu’à la fin,
il ne devra rester que l’amour.
Publicités

A propos tantramant

Connectés à mon coeur, enracinés dans mon ventre, les mots sont le miroir de mon âme. Parfois sensuels, souvent féroces, toujours sincères.
Image | Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour J’aime, j’aime pas

  1. GreenLullaby dit :

    C’est troublant de constater comme, après lecture d’autres mots ceux-ci prennent une resonnançe nouvelle…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s