Méditation

Texte écrit lors d’un atelier d’écriture. Après avoir pris le temps de se poser à l’intérieur de soi pour une courte méditation. La consigne : écrire ce qui vient. Temps imparti : 20 minutes.
J’accueille la parole juste.
Teinte bleu très clair qui descend et qui irradie
Teinte qui descend et qui se marre. Tintamarre 
Joyeux désordre, funambule des mots, 
Troubadour, libellule
Grand soupir
Peu importent les mots, seule compte l’intention qui transpire
Soufi, poussière, bûches et embûches
Sultan soufflant du verre
Génie répand les vœux au vent 
Génie répond à qui ?
Sans queue ni tête, sans tambour ni trompettes
Laisser aller, lâcher, virevolter
S’envoler en restant couché
Accueille.
La joie ? Accueille.
La tristesse ? Accueille.
La paresse ? Accueille.
Accueille.
Accueille.
Accueille jusqu’à l’écueil. Accueille
Accueille et lâche
Lâche et laisse vivre
Accueille et laisse mourir
Accueille, accompagne et laisse mourir
Les fanes de l’arbre mort servent d’engrais aux pousses qui poussent
 Retour au tintamarre
Flash-back sur la teinte qui se marre
C’est insensé ces sensations
C’est insensé et c’est sensasse.
Publicités

A propos tantramant

Connectés à mon coeur, enracinés dans mon ventre, les mots sont le miroir de mon âme. Parfois sensuels, souvent féroces, toujours sincères.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s